3 astuces pour les vols longs courriers

 © StockSnap

Faire un Tokyo-Paris ou un Paris-Tokyo avec un vol direct de 12h est relativement facile à gérer, par contre, un vol Paris-Bangkok-Perth en 20h, cela commence à être un peu plus compliqué. J’avais le choix, encore une fois, de prendre un billet à très très bas prix, mais, j’ai préféré limiter la casse : il s’agissait d’un vol avec 4 correspondances pour un total de 40 heures de vol…  

Mais alors, que ce soit un direct ou un vol avec escale, comment se préparer au mieux ? Etant donné que je n’ai jamais vraiment pensé à mon confort lorsque je prends mes billets d’avion, j’ai désormais une bonne idée des choses à éviter ou à anticiper.

Voici donc quelques conseils venant de mon humble expérience…

  1. Au moment de prendre les billets d’avion.

Il faut d’abord réfléchir au nombre d’escales et au temps de vol que vous êtes prêt.es à supporter. Gardez en tête que, pour les vols internationaux, y aura à chaque fois un atterrissage et un décollage (cela peut paraître évident, mais ils affectent votre corps), une douane à passer dans chaque aéroport (voir deux…) et un temps d’attente plus ou moins long. 

Ensuite, choisissez votre siège ! Personnellement, je ne le fais pas… Eh oui, il faut souvent payer pour pouvoir choisir son siège, et… Je suis généralement un peu limité niveau budget (pour ne pas dire qu’il est explosé…). Cependant, je vous avoue que lorsque j’ai fais 12h de vol Paris-Tokyo sur la rangée du milieu, à la place la plus au centre possible, je n’ai pas vraiment passée le meilleur moment de ma vie. Je ne peux donc que vous conseiller de prendre une option pour votre place, si votre budget le permet et si vous désirez pouvoir dormir un peu. 

 © JESHOOTS-com
  1. Les objets utiles 

Une fois dans l’avion, j’ai souvent pu remarquer que deux choses me gênais : trouver une position confortable pour dormir et la lumière lorsque mon voisin à la bonne idée de regarder un film d’action, luminosité de l’écran à fond. Ne faites pas comme moi, et munissez vous d’un masque pour les yeux et d’un coussin-cervicale ! Votre corps vous remerciera à l’arrivée ! 

 © RyanMcGuire
  1. Eviter le Jetlag ?

Les vols longs courriers sont généralement synonyme de décalage horaire, le fameux jet lag. C’est bien simple, votre corps reste calé sur l’heure française ce qui à pour résultat de vous donner faim à minuit, d’être épuisé.e en fin de matinée ou encore, de ne pas avoir envie de dormir. Ses effets durent plus ou moins longtemps et il est en général, plus facile de gérer un jetlag lors que l’on va d’Ouest en Est que l’inverse. Bref.

Si vous ne souhaitez pas être trop impacté.es, essayez de dormir au maximum dans l’avion pour ensuite pouvoir assurer votre journée. Par exemple, en arrivant à 15h à Perth, j’ai continué mon après-midi et ma soirée pour finalement me coucher tôt le soir. Vous pouvez également essayer de manger à l’heure des locaux. Cela permet de retrouver un rythme beaucoup plus rapidement.

Pour faire simple, un vol long courrier se prépare toujours un peu, même si vous pouvez parfaitement partir sans prendre tout ces conseils en compte ! Ce sont simplement des idées pour celles et ceux appréhendant un long voyage !

Sur ce, bon vent les ami.es ! ❤

 © Skitterphoto

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :